Opérations Jumelles - Mekerra

6MB Size 2 Downloads 3 Views

OPERATION «JUMELLES» juillet à décembre 1959. Commencée le 21 juillet 1959, «Jumelles» se ... on attend, au 1er plan, un de mes pourvoyeurs, Latrille. Alerte confirmée, embarquement immédiat...... Page 8 ... Il a crapahuté avec nous , partagé nos rations, nos rares bidons d'eau, dormi à la belle étoile, il nous a.
Page 1

OPERATION «JUMELLES» en ALGERIE JUILLET- DECEMBRE 1959

photo de guy

reportage photos de guy, ECPAD et Archives du GCPA Guy Amand : opérations Jumelles

Page 2

OPERATION «JUMELLES» juillet à décembre 1959

Commencée le 21 juillet 1959, «Jumelles» se poursuit jusqu'en décembre , avec la quasi destruction de la willaya III. (unités engagées : 1er et 2éme REP,5éme REI, 2éme RIMA, 12éme RCA, 1er RCP, 6éme RPIMA, en fait , l'effectif complet des 10éme et 25éme DP*)

P.C «Artois» de «Jumelles». * non exhaustif

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 3

Général Maurice Challe, Cdt en Chef en Algérie

De son P.C «Artois»établi en plein coeur du massif du Djudjura, au col de Chelatta à 1700 m d'altitude, Maurice Challe conduit directement les opérations avec l'aide du Général Gracieux. 40.000 soldats sont engagés, 25.000 paras, légion ,infanterie, spahis etc ainsi que 15.000 soldats du secteur Kabylie, artillerie et blindés légers, des centaines de GMC du Train, une bonne partie des aéronefs de l'armée de l'air (650 dans toute l'Algérie) chasseurs T6, P47, Mistral à réaction, hélicoptères «Alouette» H19, H21 et H34 sans compter les avions d'observation et les hélicos de l'ALAT . C'est la plus grosse opération militaire, jamais montée en Algérie. Les combats se déroulent principalement dans la vallée de la Soumman, les massifs de l'Akfadou et le Djudjura, les zones suspectes sont bombardées et pilonnées par l'artillerie. Pendant des semaines, chaque mechta, chaque grotte est méthodiquement fouillée.

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 4

on fouille....photo de guy

on refouille.....

Les embuscades montées par les commandos de chasse se multiplient. Points d'eau et villages sont constamment sous surveillance, ce qui contribue à isoler les rebelles de la population. Des files de camions, bourrés d'armes de munitions et de vivres, sillonnent les routes et les pistes, apportant inlassablement ravitaillement et renforts.

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 5

G.M.C du Train

GMC du Train

Challe et Gracieux savaient que la Kabylie était un bloc de gruyère truffé de caches, de grottes, coupées de vallées profondes, de lits d'oued bordés de collines aux pentes escarpées, propices aux embuscades. Impossible de mettre des soldats partout et inutile de monter de grandes opérations de ratissage, qui ne donnaient que peu de résultats. Gracieux avait donc fait stationner des unités en des points névralgiques.

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 6

Ces unités n'allaient agir que sur renseignements provenant de l'interrogatoire des prisonniers, de la population.......

contact population

Et des repérages effectués par les commandos de chasse.

Protection du P.C de Challe, photo de guy

Au P.C «ARTOIS» il y avait 20 postes, à l'écoute du trafic fell.

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 7

photo de guy

L'observation terrestre à la binoculaire......

T6 en chouf

la surveillance aérienne des pipers de l'ALAT et des T6, complétaient cette toile d'araignée qui s'était abattue sur la Kabylie , le 21 juillet dernier. C'était la recherche permanente du fell, le déclenchement soudain de petites opérations rapides. Chaque P.C d'unité opérationnelle à l'échelon du régiment, avait une compagnie en alerte, prête à être héliportée.

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 8

Cie en alerte quelque part en Kabylie

on attend, au 1er plan, un de mes pourvoyeurs, Latrille.

Alerte confirmée, embarquement immédiat......

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 9

En outre, au P.C «Artois», Gracieux avait à sa disposition, 5 ou 6 unités de choc pouvant arriver à la rescousse. Sur un renseignement de valeur l'opération était mise en route, il n'était plus question de grandes opérations tracées à l'avance, mais d'une multitude de tentacules, émaillant la Kabylie en s'accrochant aux gros villages.

ratissage

encore du ratissage.....

Les 5 premières semaines, les résultats obtenus étaient considérables, du jamais vu. Les fells étaient coupés des villages, l'organisation politico-militaire du FLN s'écroulait. Les katibas de l'ALN étaient décimées, les survivants

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 10

se terraient. Les populations impressionnées par le rouleau compresseur de Challe, refusaient de ravitailler les djounouds.

Village de Kabylie, photo de guy

Dans ce fief de l'ALN, on voyait désormais des villages de plus en plus nombreux, s'armer avec l'aide de l'armée française et former des GAD (Groupes Armés D'auto-défense). Mohand Ou El-Hadj (successeur d'Amirouche) et son état-major, terrés dans la cache de Tigzine, recevaient des renseignements désespérants, les fells ne pouvaient plus communiquer par radio. La plupart des fells cherchaient plus à subsister qu'à combattre. « On ne pouvait plus bouger, racontera plus tard le Lt Saada, on ne mangeait plus, j'étais si faible que j'avais du mal à porter mon arme et mon sac». Bilan fin décembre : sur 12.000 rebelles éliminés en 1959, 5000 l'ont été pendant «Jumelles». Challe pouvait s'estimer satisfait, la victoire totale n'était plus qu'une question de mois. Il ne restait plus que la région des Aurès à réduire au printemps 1960, malheureusement de Gaulle ne lui en laissera pas le temps.........

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 11

JOURNAL DE MARCHE ABREGE DU COMMANDO 10 Opération héliportée du 07.08.1959 Hélico H34 (S58) n°507- décollage du Col de Chelatta vers la forêt de l'Akfadou, 15'de vol.

DZ

Le commando 10 est au complet, ainsi que le 30 et le 40 (+ de 300 hommes). Je suis avec mon équipe habituelle, Goralzyck mon chargeur (celui qui met les bandes quand je tire) et 4 pourvoyeurs chargés de milliers de cartouches (comme des rh'mar)* On me confie pour une semaine, un journaliste-grand reporter de l'Echo d'Alger, Jean Taousson (pn algérois) on l'a habillé en tenue camouflée. Il a crapahuté avec nous, partagé nos rations, nos rares bidons d'eau, dormi à la belle étoile, il nous a mitraillé avec son appareil photo et assisté aux accrochages avec les fells, il n'a jamais eu peur. *bourricot Guy Amand : opérations Jumelles

Page 12

Jean Taousson courtoisie René Soro C'était un gars super sympa.....(après le putsch d'avril 61, il entre dans l'équipe de Paris-Match, à partir de 1963 il couvre la guerre du Viet-Nam avec les américains). Jean Taousson «Alors C/Chef Amand,vous l'aimez bien votre mitrailleuse ?». Guy «Ah oui ! Quand j'aurai terminé mon service militaire, je la ramènerai chez moi ou si ce n'est pas possible, je rempilerai !». A la fin de l'opération, il enverra un compte-rendu de son périple à l'Echo d'Alger, avec une photo de guy en gros plan, je découvre qu'il m'a baptisé «le colosse blond» c'est mieux que «gros Bill»mon pseudo habituel...... L'opération se termine le 13 août et nous revenons à la base arrière en camion.

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 13

Opération héliportée du 14.08.1959 Hélico H-21 (banane) décollage base arrière vers région de Bougie, vol 15'.

Banane

Accrochage avec groupe rebelle, destruction d'un P.C, retour base arrière le soir, à pied puis par camion.

Retour d'opération, photo de guy

Opération héliportée du 19.08.1959 Hélico H34 n° 793, décollage du col de Chelatta vers la vallée de la Soumman, vol de 15'. Pas d'accrochage, RAS, retour camion dans l'aprèsmidi.

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 14

Visite de C2G le 29.08.1959 Arrivée du Général, au P.C «Artois» de Challe, accompagné de Paul Delouvrier, Délégué Général du gouvernement en Algérie.

Il est accueilli par le général Maurice Challe et son état-major.

Nous sommes de garde au P.C «Artois» ce jour là, nous lui présentons les armes.

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 15

Aprés son briefing au P.C “Artois” devant un parterre d'officiers, où il prononce la fameuse phrase “ Moi vivant, jamais le drapeau FLN ne flottera en Algérie!” il repart avec son escorte d'hélicoptères H34 “Mammouth” * vers Tizi-Ouzou pour faire étape au QG du secteur. Après son départ, boisson à volonté et je prends ma 1ère cuite, je passe la nuit dehors, couché sur un tas de bouteilles de bière “Pils” “BAO” et “BGA”....... Opération héliportée du 1.09.1959 Hélico H34 n° ? décollage de la base arrière, direction forêt de Sebkra, vol de 30', pas d'accrochage, RAS, retour camion. Opération héliportée du 7.09.1959 H34 n°609 , vol de 30' vers la vallée de la Soumman, région d'Akbou. Nous crapahutons depuis plusieurs heures, il fait très chaud et je commence à être fatigué, je me rappelle avoir traversé l'oued Bou Sellam, affluent de la Soumman, un caméraman du SCA nous filme... * hélico H34 blindé, armé d'une mitrailleuse 12.7 et d'un canon de 20 mm, sert à la protection des DZ (Dropping Zone).

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 16

«I am tired !» je suis crevé.....

Avant de monter sur un piton, je dévisse d'un quart de tour, le canon de ma AA52 et je le confie à mon chargeur Goralzick, car j'ai 2 kg en moins à porter.

On monte sur le piton, photo de guy

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 17

Arrivé au sommet, le Lt Clermont, me crie : «Amand ! Mitrailleuse en position, il y a 2 fells, qui se sauvent à 300 mètres.......». «mon lieutenant, je n'ai plus de canon, c'est Goralzick qui l'a !».

Le Lieutenant Clermont, avec le béret.....

Mais Goralzick est tombé dans une ravine et le temps de récupérer le fameux canon, les 2 fuyards se sont évanouis, au retour à la Reghaïa, j'écope de 8 jours de consigne. Pas cher payé pour une telle faute.....le soir, retour camion.

Poste de chouf, Photo de guy

Guy Amand : opérations jumelles

Page 18

Opération héliportée le 09.09.1959 Hélico H34 n°609, vol de 30' vers la vallée de la Soumman, RAS, retour camion le soir. Opération héliportée le 13.09.1959 Hélico H34 n°609, vol de 40' vers la forêt de l'Akfadou, RAS, retour camion. Opération héliportée le 14.09.1959 C'est la dernière opération pour le commando 10 en Kabylie.....Hélico H34 n°609, vol de 40', région de Bouïra.

Héliportage, région de Bouïra

Accrochage avec un groupe de fells, qui laissera plusieurs tués sur le terrain (c'est ce jour là que j'ai gagné ma VM étoile d'argent) le soir, fatigués, nous couchons exceptionnellement dans la salle des fêtes d'AÏN-BESSEM, un luxe pour nous, habitués à la belle étoile depuis 45 jours.

Guy Amand : opérations Jumelles

Page 21

*

82 tués sur un effectif d'environ 800 hommes (600+200 de « turn -over»)

Guy Amand : opérations Jumelles

Comments